Migration des Élites Culture et Formation du Capital Humain

Migration des Élites Culture et Formation du Capital Humain

On considère une modélisation concernant l’accumulation du capital humain en présence de l’incitation supplémentaire qu’offre l’option potentielle de la migration internationale. Notre papier est une extension théorique dans un premier temps de la littérature récente à ce propos On montre que sous certaines conditions, qu’en effet, cette option peut favoriser l’accroissement du stock du capital humain national en prenant en compte les externalités. Ainsi la ‘fuite de cerveaux’ aurait un impact positif sur l’économie nationale sous une politique migratoire restrictive bien contrôlée. La difficulté de ce contrôle nous conduit à proposer un modèle alternatif suggérant l’internalisation des externalités permettant ainsi la réalisation de l’optimum social. Le mécanisme de cette internalisation se base sur la création endogène d’une norme culturelle incitant à l’accumulation du savoir. Cette norme sociale en tant que mécanisme stable alternatif, évite les aléas de conditionnalités qui sont inhérents à une politique migratoire en tant que mécanisme d’internalisation des externalités du capital humain.

Mots clés : Fuite des cerveaux, Formation du capital humain, Externalités, Norme sociale JEL Classifications: F22, J24, F43, O41