Vieillissement Démographique et Réforme des Retraites un Modèle OLG pour le Maroc

Vieillissement Démographique et Réforme des Retraites un Modèle OLG pour le Maroc

Dans ce papier nous développons un modèle d’équilibre général calculable à générations imbriquées et croissance endogène à la Lucas. Après calibrage sur données marocaines, nous simulons l’évolution de la structure démographique marocaine pour examiner les effets du vieillissement démographique sur le système des retraites et l’évolution macroéconomique ainsi que les effets de quatre réformes dudit système.

Les résultats montrent que le vieillissement en cours et qui s’accélérera dans les années 2030 aura des conséquences dramatiques aussi bien sur le plan financier qu’économique. Dans l’état actuel des choses, on assisterait à un important déficit des caisses de retraite qui atteindraient 4,8% du PIB et un déficit budgétaire de l’ordre de 7% du PIB, une baisse de 8 points du ratio investissement – PIB et une baisse de 1,5 points du taux de croissance économique. L’augmentation du taux de cotisation et la baisse des pensions de retraite s’ils peuvent assurer l’équilibre financier des caisses de retraites semblent impossible à mettre en œuvre économiquement et socialement. En effet, pour maintenir l’équilibre des caisses, le gouvernement devrait augmenter le taux de cotisations de 20 points ou baisser les allocations de pratiquement 30%. Certes, il est toujours possible de combiner ces deux réformes avec un relèvement de l’âge de départ à la retraite et l’introduction d’une dose de capitalisation mais cela semble insuffisant. D’autres réformes, déjà initiées par certains pays, s’avèrent nécessaires.

Mots clés : Vieillissement démographiques, systèmes de retraite, modèles à générations imbriquées, Maroc Classification Jel : E24, C68, H55, J26